Réflexions spirituelles

Une vie précieuse

By juillet 27, 2020 No Comments

Ángel Manuel Rodríguez, Texas, États-Unis / Adventist World

(Question) : Pourquoi considère-t-on la vie humaine aussi précieuse ? Après tout, comme les animaux, nous vivons, puis nous mourons.

Ceux-là mêmes qui nient l’existence de Dieu s’émerveillent de la nature d’une vie dans un cosmos qui, dans ce qu’ils considèrent comme un accident, ne se trouve que sur cette planète. En revanche, pour ceux qui acceptent le récit biblique de la création, la vie humaine est plus précieuse et mystérieuse encore. Voici quelques réflexions à ce propos.

UNE ORIGINE DISTINCTIVE DE LA VIE

La vie sur cette planète est, sous toutes ses formes, une merveille et un mystère. Les scientifiques sont toujours en quête de l’origine de la vie, suggérant qu’elle fait partie d’un récit cosmique – le récit de l’évolution naturelle cosmique.

La description biblique de l’origine de la vie humaine (Gn 1 ; 2) nous vient sous la forme d’un récit simple et profond. Dieu a créé les êtres humains différemment de toute autre forme de vie sur la planète (Gn 2.7). Ce texte révèle que nous sommes, d’une certaine manière, comme les autres créatures vivantes, formées à partir du sol et ayant le souffle de vie (v. 19), mais en même temps, que nous sommes fondamentalement différents d’elles. Dieu a tiré les animaux du sol par sa Parole et leur a donné le souffle de vie ; mais dans le cas de l’humanité, il s’est fait artisan : il a formé un être humain à son image et à sa ressemblance, puis lui a insufflé le souffle de vie (Gn 1.26,27 ; 2.7). Cette vie est née d’une manière unique.

2. UN TYPE DE VIE PARTICULIER

Le sixième jour, Dieu a créé l’esprit – une vie consciente de soi qui se regarde et s’interroge sur sa création (Ps 139.14). Le cerveau humain s’examine en laboratoire ; sa propre complexité et les subtilités de sa nature et de son fonctionnement le surprennent et l’étonnent. Il reste un mystère pour lui-même. Ce morceau de matière unique cherche instinctivement en dehors de lui-même une signification ultime ; il cherche l’esprit, et non la matière inerte, pour s’expliquer. Il est satisfait lorsque le Seigneur parle et lui révèle son origine et son caractère unique.

L’être humain est également unique en ce qu’il peut explorer le reste du monde naturel. Il y avait quelque chose de merveilleux, de majestueux et de mystérieux dans la nature. Or, la nature a été invitée à s’explorer elle-même à travers le seul centre de conscience créé sur la planète : l’esprit humain. Grâce à cette exploration personnelle, la création allait pouvoir découvrir l’expression de la sagesse et de la puissance de Dieu encodée en elle-même. Dieu a créé l’esprit pour communiquer avec l’esprit divin.

3. UN DESSEIN PRÉCIS POUR LA VIE

Le fait que la vie humaine ait été créée à l’image de Dieu implique que les êtres humains doivent révéler le caractère de Dieu. La première fois qu’il nous est présenté, le Créateur est une personne à l’œuvre, une personne créative ; la première chose qu’il a demandée aux êtres humains était d’être créatifs et productifs. Leur travail contribuait à préserver la beauté et l’ordre de la nature.

Pendant la semaine de la création, Dieu a modelé pour les êtres humains leur rôle en tant que créatures vivantes. Ils devaient être productifs pendant six jours, puis le septième jour, se reposer afin de communier avec l’esprit divin et de jouir de leur communion avec lui. Tout au long de la semaine, la productivité humaine enrichissait l’existence de l’ensemble des créatures en étant totale- ment et absolument orientée vers l’autre. La vie humaine est actualisée par la créativité et la productivité, toutes deux destinées à profiter simultanément aux autres et à glorifier Dieu. C’est là le rôle unique de la vie humaine.

Il arrive que notre vie ne manifeste pas l’idéal divin parce que l’égoïsme subsiste encore. Mais sur la croix, Christ a pris sur lui nos vies improductives afin de nous imputer sa propre vie – la vie la plus créative et productive de l’univers. Son sacrifice rend notre vie infiniment précieuse.


Ángel Manuel Rodríguez est un ancien directeur de l’Institut de recherche biblique de la Conférence générale. Il est aujourd’hui à la retraite et habite au Texas, aux États-Unis.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply