InternationalesPastorale

Un homme qui a prêché à ses propres funérailles

By juillet 27, 2020 No Comments

L’Encyclopédie des adventistes du septième jour  (ESDA) est maintenant librement accessible sur  encyclopedia.adventist.org. Lancé le mercredi 1er juillet au siège de l’Église adventiste du septième jour, le projet a impliqué près de 1000 auteurs venant de toutes les divisions de l’Église adventiste mondiale et des champs rattachés ; il comprend plus de 2100 articles, photographies et autres documents historiques significatifs. De nouveaux articles sont ajoutés à l’encyclopédie au fil du temps. Nous vous invitons à visiter encyclopedia.adventist.org pour être informés et avoir un éclairage sur l’histoire, la structure, la culture, la théologie de l’Église adventiste dans le monde, et bien plus encore. L’histoire suivante est tirée d’un article plus long de  l’encyclopédie— Les Editeurs

Ses collègues et les membres d’église se souviennent de lui comme un prédicateur plein de ressources, puissant, et un pasteur compatissant et attentif. R. T. Hudson a servi l’Église adventiste pendant 31 ans en tant que pasteur, évangéliste et administrateur. Il était un activiste communautaire orienté vers la mission qui amenait souvent la communauté dans son église et amenait son église dans la communauté.

R.T. Hudson est né le 4 décembre 1912 à Jackson, dans le Mississippi, de Joseph B. et Annie Lee Cotton Hudson. Son père était pasteur baptiste avant de rejoindre l’Église adventiste. Selon les descendants de la famille Hudson, les Hudson ont donné à tous leurs enfants, sauf un, des initiales en guise de prénom et de deuxième prénom afin de protester contre les influences persistantes de l’esclavage.

À partir de 1935, le ministère pastoral de R.T. Hudson a couvert une demi-douzaine de grandes villes, dont Des Moines, dans l’Iowa, 1 Dallas, au Texas (1943-1945); Pittsburgh, en Pennsylvanie (1946-1949); Washington, D.C. (1950-1952); Cleveland, dans l’Ohio (1953-1955); et New York City (1956-1962).

R. T. Hudson [Rapport d’informations de la Fédération du Nord-Est]

Alors qu’il était pasteur de l’église d’Ephese à Harlem, à New York, R.T. Hudson a acquis une certaine notoriété grâce à sa série de réunions du dimanche soir qui attirait des foules de milliers de personnes venues écouter des intervenants invités influents. Les sujets des intervenants portaient sur des thèmes d’actualité, et étaient ensuite suivis par les messages de R.T. Hudson liant les sujets aux vérités bibliques. Ces rencontres, au cours desquelles intervenaient des invités d’Afrique, d’Asie, d’Europe, du Moyen-Orient et de régions des États-Unis, ont permis de fusionner les objectifs de Hudson en matière de service communautaire et d’évangélisation2

La participation de la communauté de R.T. Hudson comprenait la lutte contre l’installation à Harlem d’un établissement vendant des boissons alcoolisées et le combat pour améliorer l’accès à des soins de santé de qualité dans la communauté notoirement mal desservie.

Pendant son séjour à New York, R.T. Hudson est devenu le premier pasteur adventiste à être invité à offrir une prière pour l’assemblée législative de l’état en session. Cela a conduit à d’autres contacts qui ont permis d’étendre son influence et son combat sur les questions communautaires. En raison de sa large reconnaissance en tant que leader communautaire, il est également intervenu devant l’assemblée législative de l’état pour défendre la cause de la liberté religieuse. En 1960, il était l’un des cinq pasteurs choisis pour représenter les États-Unis à la station de radio de la Reine à Londres, en Angleterre3

R.T. Hudson a également joué un rôle important dans l’amélioration des relations raciales dans la dénomination. Bien que profondément fidèle à l’Église adventiste, R.T. Hudson dans un sermon a fait remarquer : « Les préjugés raciaux et la discrimination sont dans le mouvement adventiste…. Mais de tels préjugés ne constituent pas l’esprit du mouvement adventiste. »4 R.T. Hudson a fait face à des limites dans les opportunités d’évolution dans le leadership de l’église ainsi qu’à des étiquettes telles que « notre interne de couleur. » 5 Malgré les difficultés, R.T. Hudson est resté un fervent évangéliste adventiste. Les journaux de l’église faisaient fréquemment état des baptêmes qui découlaient de ses efforts d’évangélisation. D’autres récits rapportent des exploits tels que ce jour de pluie en 1936 où il a vendu 100 magazines Message .

R.T. Hudson a été élu président de la Fédération du Nord-Est le 30 août 1962. Stennett Brooks, secrétaire-trésorier de la conférence, se rappelle que R.T. Hudson avait rapidement et énergiquement commencé à planifier l’acquisition de nouveaux lieux de culte, le remboursement de plusieurs prêts importants, l’établissement d’un abri pour les membres âgés, la création d’écoles d’église supplémentaires, et il a revu à la hausse les objectifs d’évangélisation. En 1966, il a réalisé son rêve de parvenir à 1000 baptêmes à l’échelle de la fédération en un an.6 Hudson était un leader enthousiaste, tenace et motivé qui a manifesté un sentiment d’urgence dans son travail.

Il a été dit que R. T. Hudson était un homme qui a prêché à ses propres funérailles. Cela s’est produit l’après-midi du sabbat 10 décembre 1966, à Flint, dans le Michigan, où il a prononcé l’homélie lors des funérailles de son ancienne secrétaire, Yvonne Miller. Il a déclaré qu’il voulait être prêt quand son heure de mourir viendrait et il a terminé en citant 2 Timothée 4:7 : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. » Ces mots se sont avérés être son dernier sermon. Après ces paroles, les dernières qu’il ait prononcées, il a été victime d’une crise cardiaque, s’est effondré, puis est décédé en route vers l’hôpital.

Ceux qui ont servi avec lui ont décrit frère R. T. Hudson comme un homme d’une foi solide et d’une intégrité inébranlable.

Ella Smith Simmons est vice-présidente générale de la Conférence Générale des adventistes du septième jour.


1R. T. Hudson, “Airdome Effort,” Lake Union Herald, July 10, 1934; F. L. Jones, “Three New Conference Presidents Elected,” North American Informant, Nov.-Dec. 1962.

2Wesley Curtwright, “United Nations Diplomats Visit Ephesus in New York,” Atlantic Union Gleaner, Mar. 4, 1956.

3F. L. Jones, “Northeastern Ministers Attend New York State Assembly,” Atlantic Union Gleaner, Mar. 5, 1962.

4“Sees Race Prejudice in Adventist Movement,” New York Amsterdam News, 9 Déc. 1961.

5DeWitt S. Osgood, “Evangelism in Iowa,” Advent Review and Sabbath Herald, 25 Fév. 1937.

6L. H. Davis, “Northeastern Workers’ Meeting,” Atlantic Union Gleaner, 14 Fév. 1966.


Traduction: Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply