Actualités Religieuses

Suisse: Le cas du pasteur Norbert Valley, condamné pour «délit de solidarité», sera jugé le 12 mars

L’audience du pasteur Norbert Valley devant le Tribunal de la Chaux-de-Fonds est fixée au 12 mars, annonce RTN, un média neuchâtelois.

Le 20 février, les soutiens du pasteur évangélique condamné pour «délit de solidarité» ont organisé une conférence de presse dans cette ville. Au cours de celle-ci, l’avocat du pasteur a déclaré qu’il plaiderait l’acquittement, en se basant sur un arrêt du Tribunal fédéral qui ne considère pas comme une entrave à l’action administrative la mise à disposition d’un logement pour quelques jours.

Pour rappel, en 2018, le pasteur Valley avait offert le gîte et plusieurs repas à un ressortissant du Togo, en situation illégale en Suisse. Ce geste de solidarité lui avait valu la peine de dix jours-amendes à 100 frs avec sursis et à des frais de justice de 250 frs. Toujours caché en Suisse, ce sans-papier togolais a décrit par téléphone «l’extrême précarité» dans laquelle il vit depuis quatre ans.

Présents le 20 février à la conférence de presse, des représentants du Réseau évangélique suisse, d’Amnesty International, de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture et de Solidarité sans frontières ont dénoncé l’attitude de la Suisse, l’un des pays les plus répressifs en matière d’asile.

De son côté, la conseillère aux Etats Lisa Mazzone a mentionné son initiative parlementaire, qui vise à mettre un terme au délit de solidarité: les personnes qui prêtent assistance à des sans-papiers ne devraient pas être punies, si leurs motifs sont honorables. Cette initiative devrait être discutée à Berne lors de la session de mars.

La rédaction d’Evangeliques.info 

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply