EducationInternationales

Racisme systémique et la violence : éduquer pour les défis d’aujourd’hui

By septembre 13, 2020 No Comments

27 août 2020 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Adventist Review | DIA

La conversation sur le racisme systémique et la violence que l’on peut voir à la télévision et sur les sites d’information en ligne a créé un climat dans lequel des discussions franches sur la question raciale sont non seulement souhaitables, mais essentielles. Ces dernières années, les universités adventistes ont mis en place des forums dans lesquels ces problèmes et d’autres ont été abordés. Les événements actuels n’ont fait qu’accélérer le processus.  Adventist Review a contacté plusieurs campus adventistes, et nous partageons certaines de leurs réponses. —Éditeurs Adventist Review.

Université Andrews

L’Université Andrews (AU) est engagée dans la démarche visant à faire d’elle une institution antiraciste. Ces paroles, prononcées par la présidente de AU, Andrea Luxton, le 19 juin 2020, ont réaffirmé l’engagement de l’université dans l’action institutionnelle et intentionnelle consistant à lutter contre le racisme.

Photo : Université Andrews.

L’une des nombreuses façons dont Andrews entreprend cette démarche est la mise en place de son Centre sur la Vérité, la Guérison Raciale et la Transformation sur le Campus (TRHT). L’initiative TRHT a été élaborée par l’Association of American Colleges and Universities, et l’Université Andrews est l’un des 25 campus hôtes à travers le pays. Andrews est actuellement la seule université chrétienne à faire partie de cette puissante initiative visant à s’approprier et se réapproprier notre discours spirituel afin d’encourager la vérité, la guérison et la transformation globale.

L’Union des Fédérations adventistes du septième jour de la région, la Lake Union Conference, ainsi que Spectrum Health Lakeland (notre plus grand fournisseur de soins de santé communautaire), sont partenaires dans cette démarche, ce qui nous permet d’étendre notre portée et notre impact dans les églises adventistes dans tout le territoire de l’union, ainsi que dans toutes les communautés qui entourent le campus de Berrien Springs.

Vous trouverez plus d’informations sur ce plan d’action du Centre TRHT du Campus, ainsi qu’une liste complète de ressources contre le racisme, sur notre site web sur la diversité (Andrews.edu/diversity/trht_campus_center_overview.pdf). Les dernières touches sont en train d’être apportées à une déclaration officielle de l’université sur la lutte contre le racisme, la discrimination et le harcèlement, qui comprendra également un outil de signalement en ligne des situations de partialité, qui sera évalué par une équipe d’intervention de l’Université Andrews dans les incidents impliquant la partialité.

Université Burman

L’Université Burman s’est fait connaitre pour sa riche diversité. C’est cette diversité qui a, en partie, encouragé la création de Equity,

Photo : Université Burman.

Le Comité Diversité et Inclusion (EDI) en 2017. Depuis la création du Comité EDI, l’Université Burman a fait des progrès constants pour devenir une communauté universitaire plus inclusive et équitable.

Une partie de cette approche progressive comprenait la nomination de Kevin Burrell, professeur d’études religieuses, au poste d’assistant spécial du président pour la diversité en 2019. Depuis lors, des opportunités de dialogue sur les questions raciales, l’équité et l’inclusion ont été créées de manière intentionnelle avec la médiation de Kevin Burrell et les membres de l’équipe EDI. Ces opportunités incluent des services de culte universitaires consacrés aux questions de l’EDI chaque semestre ; une programmation plus ciblée du Mois de l’Histoire des Noirs ; et la création du Week-end Annuel de la Diversité – un programme qui vise à célébrer la diversité, tout en s’attaquant à certains des problèmes les plus difficiles entourant ce sujet.

En ce qui concerne spécifiquement les troubles sociaux actuels, l’Université Burman veillera à ce qui suit :

  • La création d’espaces « sûrs » pour des conversations continues sur la question raciale et l’égalité.
  • Des opportunités pour les étudiants de dialoguer directement avec le président de l’université et les membres du comité EDI.
  • Une formation sur la sensibilité à la diversité pour les professeurs et le personnel au Colloque du Corps Enseignant, afin de favoriser la compréhension des récentes tensions raciales.
  • S’assurer qu’un ou plusieurs conseillers issus de minorités soient disponibles pour apporter un soutien aux étudiants à la lumière des troubles sociaux en cours.

L’Université Burman vise à devenir une communauté inclusive dans laquelle les besoins de tous les étudiants sont considérés de manière proactive et où la diversité est au cœur de sa vision et de son identité.

Université d’Oakwood University

Suite à la mort inutile et insensée de George Floyd, l’université d’Oakwood et la communauté d’Oakwood continueront d’être un centre de valorisation et de témoignage de la vie et du travail d’une génération d’étudiants porteurs d’étendard ; des étudiants qui, selon les paroles de Jésus, aimeront « l’un de ces plus petits » (Matt. 25:40).*

Photo : Université Oakwood.

La foi qui a guidé l’Université d’Oakwood depuis 1896 et l’héritage culturel transmis à l’école en tant qu’université historiquement noire continueront de produire des générations d’avocats, de médecins, de travailleurs sociaux, de dentistes, d’enseignants et de professionnels des médias et des affaires noirs, qui combattront les maux perpétués par les systèmes d’oppression. Oakwood gardera l’emphase sur le développement intellectuel et moral.

« L’un de ces plus petits » pourra accéder financièrement à une éducation à Oakwood, de sorte que de la terre tachée de sang de cette ancienne plantation d’esclaves, une nouvelle génération de militants moraux soit suscitée. De grands penseurs quitteront Oakwood non seulement pour gagner de l’argent, mais pour faire une différence. Tous les George Floyds et Breanna Taylors des 400 dernières années méritent cet engagement de l’institution. La passivité morale n’est pas une option.

Aux parents qui confient leur trésor à l’Université d’Oakwood, soyez assurés que le travail percutant avec vos jeunes ne fait que commencer. Aux administrateurs, aux professeurs, au personnel et aux anciens élèves de l’Université d’Oakwood, nous vous félicitons de prendre une position ferme pour l’exercice du ministère de la justice sur le campus de l’établissement.

Enfin, aux étudiants de l’Université d’Oakwood : vous êtes la génération qui reprendra le flambeau que vous ont remis les pionniers de la justice civile. Ceux qui dirigent et servent à Oakwood faciliteront votre travail et votre témoignage indispensable. Que personne ne vous dise que la démarche qui consiste à « défendre ce qui est jute, même si les cieux s’écroulent » est incompatible avec une vie de foi. Ces voix, si sincères soient-elles, sont erronées, car « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; Et ce que l’Éternel demande de toi, C’est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu »
(Michée 6:6-8).

Southern Adventist University

La Southern Adventist University (SAU) embrasse la perspective biblique de la diversité. Une famille de campus unie engagée à vivre l’évangile de la communauté idéale de Dieu, aimera et reconnaîtra la valeur inestimable qu’il place sur chaque être humain. Parce que cette œuvre est importante, le plan stratégique quinquennal de Southern University comprend un objectif d’amélioration des relations interpersonnelles positives par l’éducation et le dialogue sur la diversité. Afin d’établir les domaines prioritaires d’amélioration et de suivre les progrès, Southern University fera des enquêtes sur le climat du campus, ce qui créera un processus pour analyser les données et améliorer la responsabilité.

Photo : Southern Adventist University.

Stephanie Guster a commencé à servir en tant que conseillère principale pour la diversité raciale l’année dernière et continuera de diriger dans ce domaine. Ses responsabilités comprennent des rencontres régulières avec les étudiants et les employés pour écouter leurs expériences ; la coordination avec les leaders étudiants – en particulier ceux qui dirigent les organisations étudiantes culturelles sur le campus – pour savoir comment Southern Adventist University peut le mieux les soutenir ainsi que leurs efforts ; répondre aux griefs liés à la diversité ; conseiller les administrateurs sur les problèmes et les règlements qui ont à voir avec la question raciale ; diriger le Comité de Diversité du campus ; guider les dialogues mensuels organisés par l’université avec les employés sur les questions raciales ; et développer continuellement de nouvelles initiatives. La Southern Adventist University compte plus d’une douzaine de nouvelles initiatives sur la diversité en cours, y compris la mise en place d’une bourse d’études supérieures axée sur l’unité raciale et la lutte contre le racisme.

Nous reconnaissons que seul Dieu peut transformer les cœurs humains. Pour cette raison, la Southern Adventist University mettra un accent renouvelé sur la prière, elle offrira des opportunités aux étudiants et aux employés de s’unir quotidiennement dans la prière et l’expression publique. Tous les étudiants et les employés seront encouragés à signer l’engagement qui se trouve sur la page web leadpledge.org, en promettant, entre autres, de « faire ma part pour accomplir la prière de Jésus ‘que tous soient tous un,’ et en croyant qu’il tissera ‘toute nation, toute tribu, toute langue et tout peuple’ dans une belle tapisserie d’amour. »

En plus de poursuivre nos dialogues sur les questions raciales une fois par mois, la Southern Adventist University propose maintenant une formation à tous les employés. Une session pour tous les professeurs et le personnel aura lieu ensuite dans le cadre de la formation des dirigeants universitaires en octobre. Les étudiants seront également invités à participer à des conversations hebdomadaires sur les questions raciales et d’autres sujets pertinents d’un point de vue biblique.

Reconnaissant que les étudiants ont une voix et un désir de contribuer aux discussions sur les questions qui les concernent culturellement, politiquement et spirituellement, la Southern Adventist University élabore un règlement sur l’expression publique, la protestation et la liberté d’expression.

La Southwestern Adventist University

La Southwestern Adventist University (SWAU) est fière d’être une institution au service des minorités, entrant en relation de manière respectueuse avec les étudiants ayant diverses origines ethniques. Après les terribles injustices raciales du début de cette année, SWAU a organisé une marche de solidarité pour célébrer la diversité qui est sur notre campus et pour encourager la bonté, en traitant les gens comme Jésus l’a fait.

Photo : Southwestern Adventist University.

Au cours de l’été, un comité composé d’un groupe diversifié de professeurs et de membres du personnel a formulé des recommandations qui seront intégrées au tissu universitaire à partir de cet automne. Un Comité sur la Diversité et l’Inclusion a été créé pour consolider les programmes de diversité. Pour s’assurer que la diversité et l’inclusion soient défendues sur le campus, ce comité facilitera la formation, tiendra des assemblées publiques, proposera des projets de services aux populations défavorisées et recommandera des changements dans le programme. La Southwestern Adventist University est profondément engagée à aimer Dieu et à aimer nos étudiants comme nous nous nous aimons nous-mêmes. Chaque étudiant et chaque employé est un enfant de Dieu, et chacun sera traité en conséquence.

Université de Walla Walla

La déclaration de mission de l’Université Walla Walla (WWU) affirme que « chaque personne est créée à l’image de Dieu et est un être d’une valeur et d’une dignité inestimables. » La WWU ne tolère pas le racisme et les règlements et procédures de l’université interdisent le traitement particulier et injuste de tout groupe ou individu. Par le biais de son Bureau sur la Diversité et l’Inclusion, l’université cherche à promouvoir des environnements d’étude et de travail où il n’y a pas de discrimination basée sur la race, la couleur, l’origine nationale, le sexe, l’âge, les capacités ou le statut d’ancien combattant, et avec un esprit comme celui du Christ, à encourager la compréhension et le respect des différences de culture, de capacité et de modes de pensée.

Il y a plus de dix ans, la WWU a créé le rôle de directeur de la diversité appelé assistant du président pour la diversité. Ce poste est sous la responsabilité directe du président de la WWU et fait partie du cabinet du président. Le poste est actuellement occupé par Pedrito Maynard-Reid, qui dirige le Bureau de la Diversité et de l’Inclusion de la WWU et l’important travail consistant à promouvoir l’égalité à l’université.

Photo : Université de Walla Walla.

Ces efforts sont décrits dans le plan Notre Engagement Pour la Diversité de la WWU, qui mentionne huit domaines d’emphase pour la diversité, parmi lesquels le soutien à l’éducation et à la formation à la diversité pour les étudiants, les professeurs et le personnel ; des améliorations au recrutement pour attirer des étudiants, des professeurs et des employés issus de la diversité ; des conversations régulières sur la diversité et échange avec les investisseurs ; et une évaluation et un rapport annuel au moyen d’un tableau de bord de la diversité.

Pedrito Maynard-Reid supervise également l’action du Concile sur la Diversité de la WWU, qui se réunit régulièrement pour apporter des conseils et aider à organiser des programmes annuels, y compris une Semaine Martin Luther King, Jr., une Semaine CommUnité, une Semaine de la Paix et des célébrations du Mois de l’Histoire des Noirs et du Mois de l’Héritage Hispanique. Le concile fait en sorte de recruter et de former des étudiants, des professeurs et du personnel issus des minorités, et rencontre les étudiants pour améliorer la diversité dans le leadership et les activités des étudiants. En plus des préoccupations entourant la diversité raciale, le concile se penche également sur les questions relatives au sexe, au statut socio-économique, à la famille, à l’éducation, à l’âge et à la diversité en termes de capacités / d’incapacités.

Cette base solide d’engagement en faveur de la diversité a placé la WWU dans une position de force pour répondre aux préoccupations actuelles concernant l’injustice raciale aux États-Unis. Depuis le mois de mars, le Bureau de la Diversité et de l’Inclusion de la WWU s’est concentré sur les domaines suivants :

  • Aider les étudiants, les professeurs, le personnel et la communauté locale de la WWU en soutenant les dialogues et en offrant un environnement sûr qui nourrit la diversité.
  • Proposer une éducation et une formation sur l’intelligence culturelle au Conseil d’Administration, aux administrateurs, aux professeurs, au personnel et aux étudiants de la WWU.
  • Être des leaders dans la Division Nord-Américaine pour lutter contre le racisme.

*Tous les textes bibliques sont tirés de la Sainte Bible, version Louis Segond, 1910.

Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply