CoronavirusSanté

Liens entre le COVID-19, les AVC et les jeunes patients

By septembre 12, 2020 No Comments

1 septembre 2020 | Loma Linda, Californie, États-Unis | Janelle Ringer, Loma Linda | DIA

Le nouveau coronavirus attaque habituellement les poumons, provoquant des symptômes tels que la toux et des difficultés respiratoires, mais les médecins commencent maintenant à s’inquiéter au sujet d’un autre organe – le cerveau. Même avec des symptômes légers, de nombreuses personnes, dès l’âge de 30 ans, atteintes de la COVID-19, subissent des accidents vasculaires cérébraux.

Dr Miguel Lopez-Gonzalez, neurochirurgien au Pôle Santé de l’Université de santé de Loma Linda, explique pourquoi cela pourrait être le cas. « Au fur et à mesure que la recherche évolue, nous avons constaté que le nouveau coronavirus pouvait provoquer des microthrombi – ou de petits caillots sanguins – qui peuvent se former et voyager dans le corps, » a-t-il dit. « Cela peut provoquer une obstruction du flux sanguin vers le cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral ischémique. »

Dr Lopez-Gonzalez a déclaré que bien que les accidents vasculaires cérébraux soient plus fréquents chez les personnes âgées de plus de 65 ans, ils constatent une augmentation du nombre de patients de tous âges affectés par la COVID-19.

« La COVID-19 provoque une inflammation dans de nombreuses parties du corps, ce qui peut augmenter le risque d’accumulation de plaque dans les artères ou d’un caillot sanguin dans les veines, provoquant un accident vasculaire cérébral, » a-t-il dit.

D’après Dr Lopez-Gonzalez, ce n’est pas la première fois qu’une maladie respiratoire infectieuse conduit à ce phénomène, faisant observer qu’il y a un risque accru similaire chez les patients atteints de la grippe. « Il y a encore beaucoup de recherches à faire sur le lien entre la COVID-19 et les AVC, mais les symptômes des accidents vasculaires cérébraux ne devraient jamais être ignorés. »

Dr Lopez-Gonzalez invite les gens à ne pas ignorer les signes qui pourraient signaler un problème plus grave :

  1. Engourdissement soudain ou faiblesse soudaine au niveau du visage ou des membres – en particulier lorsqu’ils se situent d’un côté du corps
  2. Confusion soudaine ou difficulté à parler et à comprendre ce qui est dit
  3. Perte soudaine de la vision dans un ou les deux yeux
  4. Vertiges soudains, perte de l’équilibre, difficulté à marcher ou manque de coordination
  5. Maux de tête soudains et intenses sans cause déterminée

Dr Lopez-Gonzalez dit que même si vos symptômes ne durent pas plus de quelques minutes, il est toujours possible que vous ayez subi un accident ischémique transitoire (AIT). « Les gens peuvent être tentés d’ignorer un AIT une fois que les symptômes s’estompent, mais il ne disparaîtra pas sans intervention médicale et il peut être le signe d’un problème grave, » a-t-il dit.

Pour en savoir plus sur le Comprehensive Stroke Center au Centre médical de l’Université de Loma Linda, visitez le site lomalindastroke.org.


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply