InternationalesSanté

La santé mentale, émotionnelle et spirituelle des pasteurs fait l’objet d’une nouvelle étude

By février 21, 2020 No Comments

Le 13 février 2020 | Altamonte Springs, Floride, États-Unis | AdventHealth News | DIA

Une nouvelle étude menée par l’Université AdventHealth, en collaboration avec la ville d’Altamonte Springs, base floridienne d’AdventHealth, l’un des plus vastes systèmes de santé confessionnel d’Amérique du Nord, vise à mieux comprendre la santé et le bien-être des membres du clergé.

Dans tous les groupes religieux, on fait souvent appel à eux pour offrir du soutien aux fidèles ainsi qu’à la population en général qui vivent des difficultés spirituelles, mentales ou psychologiques. Mais récemment, des démissions et des rapports très médiatisés de détresse et d’épuisement chez les pasteurs et les dirigeants religieux ont soulevé des préoccupations quant à la santé mentale et affective de ceux qui servent dans le ministère.

D’après Orlando Jay Perez, vice-président des ministères institutionnels d’AdventHealth, « À l’extérieur comme à l’intérieur des lieux d’adoration, les dirigeants religieux jouent un rôle considérable dans la vie de beaucoup de gens, que ce soit en tant qu’épaule sur laquelle pleurer ou comme source d’inspiration. Il est donc important que leurs besoins mentaux, spirituels et affectifs soient également comblés, et nous espérons que cette étude apportera une meilleure compréhension de ces besoins. »

L’étude s’adresse à tous les dirigeants religieux et ministériels de l’État de la Floride et cherche une représentation de tous les groupes confessionnels et contextes religieux. Le sondage comprend principalement des questions portant sur le soutien social, la détresse professionnelle et la santé émotionnelle et spirituelle des répondants.

Selon le National Alliance on Mental Illness (NAMI, « Alliance nationale sur les maladies mentales »), chaque année, c’est un adulte américain sur cinq qui souffre d’une maladie mentale. Le NAMI rapporte également qu’en 2018, seulement 43 % des adultes qui souffraient d’une maladie mentale ont été traités.

« Le désespoir mental et affectif est en hausse et touche énormément de gens, a dit Martin Shaw, chercheur principal de l’étude. Bien que le clergé constitue un groupe assez peu étudié, il est essentiel de faire la lumière sur son bien-être mental et affectif ainsi que sur les moyens d’atténuer les problèmes là où il y en a. Notre but ultime, c’est de mieux comprendre comment optimiser notre soutien aux membres du clergé et aux communautés qu’ils desservent. »

L’Université AdventHealth est un établissement adventiste du septième jour accrédité au niveau régional qui se spécialise dans l’éducation en soins de santé en environnement religieux. Et AdventHealth, qui compte 50 hôpitaux dans neuf États et qui offre des services d’aumônerie dans chacun de ces établissements de santé, est le principal bailleur de fonds de l’Université.

Les chercheurs ont bien spécifié que les membres du clergé qui veulent en apprendre davantage sur l’étude ou y participer peuvent le faire de manière confidentielle.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply