InternationalesLiberté religieuse

Hommage à Gianfranco Rossi

By février 19, 2020 No Comments

13 février 2020 | Il Messagero Avventista | AdventisteMagazine

Notre cher frère Gianfranco Rossi est décédé le 12 février, à l’âge vénérable de 95 ans. Il est né à Berzio (Lecco, en Italie) le 15 novembre 1924 dans une famille catholique. Après avoir obtenu un diplôme de mathématiques et de physique à l’université de Florence en 1953, il a rencontré le Seigneur en fréquentant l’Institut Adventiste de Culture Biblique. Il est devenu tuteur et professeur auprès de cet Institut pendant un certain temps, puis, en juin 1954, il a été appelé à Rome par l’Union Italienne pour occuper le poste au Département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse.

L’Église adventiste italienne se souviendra toujours de lui avec une grande affection et une immense estime, car on peut dire qu’il était l’adventiste le plus connu dans la sphère publique de l’époque républicaine.

Gianfranco Rossi a en effet passé toute sa vie à se battre pour la pleine affirmation de la liberté religieuse et de la conscience en Italie et plus tard à Genève, où il a longtemps coopéré avec les Nations Unies (ONU) et a également servi plusieurs pays africains.

Gianfranco Rossi a compris, mieux et plus que d’autres, que pour promouvoir le droit à la liberté de religion et de conscience, il était nécessaire d’établir des relations fructueuses et cordiales avec les représentants d’autres institutions religieuses et civiles. Il a participé, avec Bert B. Beach, en tant qu’observateur aux sessions du Concile Vatican II. À cette occasion, il a également développé une amitié intense avec Monseigneur Pietro Pavan, qui était alors le collaborateur et le consultant le plus fiable du Pape Jean XXIII. Gianfranco Rossi entretenait également des relations intenses et étroites avec des représentants des autres églises évangéliques et avec des représentants faisant autorité de la culture juridique italienne, tels que l’éminent juriste vaudois Giorgio Peyrot, le Dr Jean Nussbaum, fondateur de l’AIDLR (Association Internationale pour la Défense de la Liberté Religieuse), l’éminent Carlo Arturo Jemolo, le Prof. Raffaele Pettazzoni et enfin, mais non des moindres, avec le Prof. Francesco Margiotta Broglio.

Gianfranco Rossi a été très actif dans la longue préparation des conditions politiques propices au développement du processus qui aboutira plus tard à la signature de l’accord entre l’Église adventiste et l’État italien. Ses contacts, entre autres, avec le ministre (qui deviendra plus tard Président) Giulio Andreotti sont documentés et continus pendant près de vingt ans (1959-1977).

Il a cependant toujours conservé l’humilité de se reconnaître un petit instrument dans les mains du Seigneur.

Et nous avons le devoir de ne pas oublier sa leçon.

Nos condoléances vont à son épouse, Carmela Giorgini, et à ses filles, certaines que nous nous reverrons tous ensemble à un moment et dans un lieu où ses combats ne seront plus nécessaires.

Les funérailles ont eu lieu le dimanche 16 février à l’église adventiste de Lugano, en Suisse.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply