Internationales

Fuite de l’Eden vers l’« Arche de Noé » en Australie

By février 25, 2020 One Comment

Alors que des feux de forêt se profilaient, une église locale s’est ouverte aux personnes déplacées et à leurs animaux domestiques

Ashley Stanton, 6 février 2020 / Adventist Record / Adventist World

« Au départ, nous n’avions pas l’intention de quitter chez nous.  Mais lorsque l’alerte a été donné précisant qu’ils ne pouvaient pas garantir qu’Eden pourrait être sauvée, nous avons pensé que c’était trop inquiétant pour nous. »

Vicki Telfer et sa mère, Norma Allen, vivent à Eden, sur la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud. Mais lorsque les feux de brousse ont menacé leur ville, les deux femmes ont choisi la sécurité se rendant à Bega, le centre d’hébergement le plus proche qui accepte les animaux de compagnie.

« Nous avons rangé la maison aussi bien que possible, puis nous sommes parties », a déclaré Vicki. Après avoir pris leurs documents le plus importants, quelques photos de famille, un souvenir d’échidna en bois, Ted leur chien adoré, et quelques provisions, elles ont pris la route en direction du centre d’évacuation de Bega.

À leur arrivée sur le terrain, les deux femmes ont rejoint plus de 2 000 personnes et leurs chiens, tous à l’abri des feux de brousse.

« Il faisait excessivement chaud dans le hall, et c’était un peu effrayant pour Ted et pour nous aussi, parce qu’il y avait beaucoup de monde, des gens dans une grande détresse », a affirmé Vicki.

Même avec un matelas gonflable, Norma, âgée de plus de 90 ans, a choisi de dormir dans la voiture de peur de ne pas pouvoir se relever du sol.

« Nous n’avons pas beaucoup dormi cette nuit-là », a souligné Vicki. La chaleur élevée était si inconfortable dans ce pavillon ! Puis le lendemain, ce fut l’affreux samedi. Nous avions prévu de faire la même chose, mais nous ne savions pas trop comment nous allions gérer cela. Ce samedi-là, le ciel était si rouge ».

Au même moment, en ce samedi de 43 degrés Celsius, une équipe de membres de l’église adventiste du septième jour de Bega a décidé d’ouvrir leur église afin de permettre au centre d’hébergement débordé situé à proximité d’ouvrir ses portes.

« Nous savions que le bâtiment était climatisé. Il faisait si chaud, que nous avons donc ouvert nos portes », a déclaré Kylie Ward, membre de Bega. C’est alors que l’église de Bega s’est associée à l’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) et a reçu un financement pour maintenir ce qui a été une opération relativement importante.

Vicki et Norma ont été les deux premières à se retrouver dans la salle paroissiale de Bega. Leur soulagement fut immédiat. Hormis la climatisation, ce qui a le plus marqué Vicki et Norma, c’est la gentillesse et la bienveillance dont elles ont été l’objet.

« Oh, c’était merveilleux, tellement merveilleux ! », a déclaré Vicki. « Je me souviens que Kylie voulait nourrir tout le monde avec du chocolat bavarois si délicieux. C’était vraiment appétissant et réconfortant à la fois. »

« Cette gentillesse, cette compassion et cet amour, comme inscrit sur vos t-shirt ADRA », a déclaré Norma, « c’était d’une grande sincérité et très apaisant. Nous nous sommes sentis totalement pris en charge. »

Pour Kylie, c’était l’occasion non seulement d’aider des personnes dans le besoin, mais aussi de montrer l’amour de Dieu à travers les actions de l’église et d’ADRA. « Cet après-midi-là, nous étions 35 bénévoles et 15 chiens », a déclaré Kylie. « C’était tout simplement incroyable. C’était une église comme vous n’en avez jamais vu auparavant. »

Vicki et Norma ont passé deux nuits dans la salle paroissiale de Bega avant de prendre une chambre de motel. Mais avant de pouvoir s’installer dans le motel, elles ont reçu des nouvelles de leurs voisins : elles pouvaient rentrer chez elles en toute sécurité.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Join the discussion One Comment

Leave a Reply