CommunicationsEvangélisation

Comment pratiquer le porte-à-porte numérique

By juillet 28, 2020 No Comments

Il est difficile de frapper à la porte de quelqu’un, même si nous le connaissons déjà. En fait, ce n’est même pas socialement acceptable de nos jours de se présenter de façon inattendue chez quelqu’un au cas où il serait occupé au moment où nous passons. Nous devons d’abord appeler et prendre un rendez-vous pour la visite. Ajoutez le besoin de distanciation sociale (physique), et il devient clair que l’ancienne façon d’évangéliser ne peut plus être la méthode principale.

Mais vous n’avez pas besoin de frapper à la porte d’un étranger pour partager votre foi. Vous n’avez pas non plus besoin de créer le contenu. Les colporteurs ne sont pas non plus les auteurs des livres qu’ils vendent. La charge de la création de contenu ne repose pas sur nous tous.

Les réseaux sociaux nous permettent de partager notre foi et d’échanger avec notre communauté au moment qui leur convient le mieux. Cela permet à notre public de déterminer lui-même s’il souhaite ou non donner une suite à notre invitation.

Chaque jour, les jeunes passent de 9 à 18 heures ou plus derrière un écran. Cela représente de nombreuses opportunités pour nous de partager et d’atteindre les gens partout. En dehors des périodes de sommeil et de mise en quarantaine, combien de personnes sont normalement à la maison neuf heures par jour pour répondre à la porte ? Dans la vie quotidienne normale, de nombreuses personnes quittent la maison tôt et rentrent tard le soir.

Le porte à porte numérique signifie partager du contenu spirituel sur vos comptes sur les réseaux sociaux ou par messagerie et e-mail afin de créer une opportunité pour les gens d’échanger avec vous au sujet de votre foi. Le contenu spirituel peut être sous n’importe quelle forme (une image, un texte, une vidéo, un blog, etc.); assurez-vous simplement d’inclure un message personnalisé sur la façon dont cela vous a touché. Vos amis et abonnés peuvent ne pas s’y arrêter ou alors choisir de réagir quand cela leur convient.

Étant donné que beaucoup de gens pourraient se retrouver coincés à la maison avec du temps supplémentaire à cause du COVID-19 ou d’une crise future, les réseaux sociaux peuvent être leur principale source de divertissement et de connexion. Il existe actuellement de nombreuses opportunités pour nous de partager et d’atteindre les gens partout dans le monde en utilisant les technologies numériques. Le succès ne peut plus être mesuré uniquement en comptant le nombre de personnes présentes dans un bâtiment. Nous devons nous demander si nous construisons ou non un royaume.

Opportunités de bouche à oreille en ligne

Le bouche-à-oreille est toujours le mécanisme de marketing le plus efficace pour faire connaître un produit ou une cause. Les gens font toujours confiance à l’opinion de leurs amis et de leur famille à propos de ce qu’une marque dit d’elle-même. C’est pourquoi les avis et les témoignages sont si puissants.

Nous participons au marketing de bouche à oreille chaque fois que nous partageons nos opinions au sujet d’un produit ou d’une expérience avec d’autres personnes. Nous pouvons partager quelque chose en personne, mais le marketing de bouche à oreille se déroule souvent sur les réseaux sociaux et via des applications de messagerie et des SMS. Nous le faisons constamment quand il s’agit de nos autres centres d’intérêt et nous ne le réalisons même pas.

En termes de proclamation de l’évangile, cela signifie simplement faire ce que vous faites tout le temps en ligne mais le faire pour le royaume. En d’autres termes, ayez une intention claire dans ce que vous partagez.

Quelques façons numériques de distribuer les messages adventistes

Vous avez peut-être déjà l’habitude de partager sur un seul support numérique, mais vous pouvez vous diversifier avec ces activités :

  • Transférez des e-mails
  • Envoyez par SMS des invitations contenant un lien à vos contacts ou envoyez des invitations via des applications de messagerie
  • Partagez du contenu des sites de votre église ou d’un ministère que vous suivez et ajoutez un message personnalisé
  • Diffusez en direct des programmes, des sermons, des groupes d’étude biblique, etc., à partir de comptes sur les réseaux sociaux
  • Appuyez sur « J’aime, » « j’Aime Beaucoup » ou « Wow » sur des publications Facebook du ministère pour augmenter la portée organique
  • Publiez sur des groupes communautaires ou des applications comme Nextdoor à propos des programmes à venir
  • Trouvez des moyens numériques de vous connecter avec les voisins et la communauté; ensuite partagez votre foi avec eux
  • Suivez, « devenez ami » ou rejoignez des groupes chrétiens en ligne pour aider à augmenter leur influence numérique

Utilisez votre influence sociale grâce aux pods

Créez une culture de partage et de réaction au contenu au sein de votre communauté ecclésiale. Pratiquement tout le monde est sur les réseaux sociaux. Même si vous avez une congrégation de personnes plus âgées, bon nombre d’entre elles sont probablement sur Facebook et ont une adresse e-mail. Ne présumez pas qu’elles ne le sont pas; demandez et découvrez quelles plateformes elles utilisent.

L’influence sociale peut être à la fois analogique et numérique. Les églises maitrisent bien la distribution analogique (tracts imprimés, par exemple); cependant, nous devons commencer à profiter de l’influence sociale numérique de nos membres. Même dans une petite église comptant 50 membres, si la moitié était sur les réseaux sociaux et était connectée à seulement 50 personnes au sein de la communauté (en dehors de la congrégation), cela signifie qu’on pourrait toucher potentiellement 1250 personnes. Il s’agit d’une estimation modeste, mais cela vous donne une idée.

Formez vos membres à fonctionner comme un « pod » des réseaux sociaux. Un « pod » est un groupe qui augmente la participation sur les plateformes des réseaux sociaux comme Instagram et Facebook, et cela peut s’appliquer même à l’utilisation du courrier électronique. Les membres d’un pod acceptent de commenter, « d’aimer » et de partager le contenu les uns des autres ou le contenu d’une entité particulière telle qu’une église ou un ministère. Apprenez à vos membres à réagir au contenu posté par votre église et à le partager chaque semaine comme une forme d’évangélisation et d’action missionnaire.

Les engagements en matière de pod varient mais se retrouvent généralement dans trois catégories :

  1. 1. Tous les utilisateurs doivent réagir dans l’heure à chaque message posté
  2. 2. Tous les utilisateurs doivent réagir dans les 24 heures à tous les messages postés
  3. 3. Tous les utilisateurs doivent réagir à toutes les publications pertinentes chaque fois qu’ils le peuvent

Une congrégation qui comprend la valeur de ce type de participation à un ministère pourrait servir de puissant véhicule pour toucher les âmes. Pour réaliser ce potentiel, les églises doivent être équipées et encouragées. Déterminez les points forts des membres et entraînez-les à utiliser leurs points forts.

Assurez-vous de :

  • Prendre le temps, dans les réunions, pendant les services ou les répétitions de la chorale, de donner la priorité à la technologie
  • Proposer une formation pratique aux membres d’église
  • Demander aux membres de prendre leur téléphone et de passer à l’action immédiatement
  • Autoriser une personne désignée à publier des informations à propos de programmes clés sur des groupes locaux ou des applications communautaires comme Nextdoor
  • Encourager les membres à marquer les programmes Facebook avec « j’irai » ou « ça m’intéresse » pour augmenter la portée organique
  • Les encourager à inviter d’autres personnes aux programmes par e-mail et / ou SMS ou sur Facebook
  • Les encourager à « aimer, » « wow » ou « beaucoup aimer » le contenu pertinent de votre page Facebook (ainsi que d’autres plateformes de réseaux sociaux); cela augmente le trafic organique
  • Leur dire quand ils peuvent s’attendre à recevoir des e-mails et leur demander de transférer les e-mails à leurs contacts
  • Envoyer des e-mails hebdomadaires avec des liens vers le contenu que vous souhaitez voir les membres partager ou à propos desquels vous souhaitez qu’ils réagissent
  • Les tenir informés au sujet de la façon dont leurs efforts produisent du résultat et créez un sentiment de travail d’équipe
  • Les rendre enthousiastes à l’idée de devenir des disciples numériques en partageant votre enthousiasme et vos témoignages sur la façon dont cela a donné des résultats.

Expérience pilote pendant la période de vacances

Mon église locale est majoritairement composée de personnes âgées, et nous avons environ 200 membres – ce n’est pas une méga-église de toute évidence. Pour nos programmes en période de vacances et nos programmes spéciaux, la direction me demande de diriger la promotion.

Plutôt que de simplement cibler la communauté avec de la publicité sociale, je passe également beaucoup de temps à rassembler les membres pour distribuer des dépliants, transférer des e-mails, partager sur les réseaux sociaux, envoyer des SMS, etc. C’est quelque chose de nouveau pour eux, quelque chose qui se situe en dehors de leur zone de confort, mais nous sommes une communauté très unie et nos membres cherchent à s’entraider.

À la fin de notre campagne d’information de six semaines pour notre scène de Noël annuelle, 393 billets avaient été réservés à l’avance et le jour du programme, nous avons fait salle comble avec environ 500 personnes présentes. Maintenant, dans notre agglomération, il y a beaucoup d’opportunités d’assister à des programmes pour la saison, donc les gens n’étaient pas obligés de choisir notre programme. Dans l’ensemble, la plupart des personnes qui ont réservé des billets en ligne ont déclaré avoir entendu parler du programme par l’intermédiaire d’un ami ou d’un membre de la famille par e-mail ou sur les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille a surpassé la publicité sociale payante. En revanche, pour notre programme précédent, à Pâques, sans stratégie de promotion et encore moins de concurrence de programmes dans la région pour la période, seulement 100 billets avaient été réservés à l’avance.

Après la scène de Noël, nous avons envoyé un sondage de suivi pour recueillir des commentaires afin de mieux comprendre notre public et de leur faire savoir que leur opinion compte pour nous. Cela nous a permis de comprendre combien de non-adventistes ont assisté au programme. Dans ce cas, 20 pourcents des personnes interrogées n’étaient pas adventistes. Cela nous a également donné une opportunité de service en ajoutant cette question : « Y a-t-il quelque chose que nous pouvons faire pour vous ? Dites-nous comment nous pouvons être pour vous une bénédiction et laissez-nous, si vous le voulez bien, vos coordonnées. »

Voici un exemple de la façon dont, avec le bon encadrement, même une congrégation composée de personnes plus âgées peut atteindre son potentiel inexploité pour aider l’église à mieux atteindre la communauté locale en intensifiant la sensibilisation. Pour ma congrégation, cet exemple a servi de test et, depuis lors, tous les billets pour nos programmes spéciaux ont été réservés avant le jour de la représentation.

Cette activité promotionnelle a eu des résultats immédiats, mais avoir une congrégation qui s’implique constamment dans le porte-à-porte numérique aurait un effet à long terme que nous ne pouvons apprécier pleinement de ce côté de l’éternité. En utilisant ce modèle, nos messages d’espérance et de guérison pourraient être diffusés dans tous les coins de l’espace numérique et, bien que tout le monde ne puisse pas franchir la porte d’une église, ils pourront établir le contact avec Dieu.

Traduction: Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply