ADRAInternationales

ADRA : ESPÉRANCE POUR L’ALBANIE PENDANT LA CRISE DU COVID-19

By septembre 13, 2020 No Comments

01 septembre 2020 | Tirana, Albanie. | APD | EUD-News

Les restrictions pendant la pandémie COVID-19 ont causé des difficultés aux populations du monde entier. En Albanie, la misère a été exacerbée par le tremblement de terre, en novembre 2019, car de nombreuses personnes se sont retrouvées sans abri. ADRA, l’Agence adventiste de développement et de secours en cas de catastrophe, concentre ses efforts, pendant la pandémie sur les familles particulièrement touchées.

Le tremblement de terre qui a frappé le pays en novembre 2019 a fait 51 victimes, blessé environ 3 000 autres et détruit de nombreux bâtiments, laissant des milliers de familles sans abri. Lorsque le confinement national a commencé en mars 2020, beaucoup de ces personnes vivaient sous des tentes ou dans des conteneurs d’expédition parce que leurs maisons étaient encore peu sûres et inhabitables.

Selon ADRA Albanie, l’une des régions les plus durement touchées est celle de Kruja, au nord de la capitale albanaise, Tirana. C’est là que l’organisation de secours adventiste centralise actuellement ses opérations pendant la pandémie et soutient les familles qui souffrent encore des effets du tremblement de terre.

« Ces mois ont été difficiles car les sinistrés avec lesquels nous travaillons vivaient en dehors de la ville, dans des tentes, sans infrastructure adéquate et sans le minimum de vie élémentaires », explique Kristi Qendro, directrice du département ADRA en Albanie. « ADRA a commencé son intervention immédiatement après le tremblement de terre en novembre 2019 et œuvre encore pour aider les familles pendant la pandémie COVID-19 avec des colis de nourriture et d’hygiène, prodiguant des conseils individuels et de groupe, un soutien psychosocial en ligne et de l’enseignement par classes en plus pour les enfants qui risquent d’abandonner l’école ».

Aide aux plus vulnérables

En Albanie, ADRA mène des projets d’éducation dans les régions touchées depuis plus de dix ans, mais ses efforts se sont intensifiés pendant cette double crise. Au lendemain du tremblement de terre, ADRA a fourni des secours à plus de 100 familles. L’aide comprenait des tentes et d’autres matériaux pour les abris, des poêles, des machines à laver, des toilettes portables, des douches et des chauffe-eau solaires, ainsi que des kits d’hygiène et des repas chauds. En outre, environ 3 500 enfants et adultes ont bénéficié d’un soutien psychosocial par le biais de conseils individuels, de séances de thérapie de groupe, d’excursions et d’un enseignement complémentaire.

« Notre intervention a spécifiquement ciblé les besoins des minorités rom et égyptienne, car ces groupes continuent d’être marginalisés », a déclaré Altin Rexhepi, directeur général d’ADRA en Albanie. Malgré les promesses politiques, le gouvernement et les institutions de l’État n’ont pas considéré l’aide humanitaire pour ces Roms et Égyptiens comme une priorité.

Lorsque la pandémie a entraîné des difficultés supplémentaires, ADRA a obtenu un financement pour fournir à 40 familles roms et égyptiennes des colis alimentaires et des articles d’hygiène pendant deux mois. Trente autres familles des villages de Thumane et Bubq ont reçu du matériel d’hygiène pendant cette période.

Prendre soin des personnes en difficulté

Pendant la pandémie, le besoin de soutien psychologique a augmenté, mais les possibilités ont atteint leurs limites. ADRA, en collaboration avec l’Église adventiste du septième jour, a mis en place une ligne d’assistance téléphonique nationale pour apporter un soutien aux personnes ayant des besoins en matière de santé mentale. Les appelants ont pu parler aux psychologues et aux travailleurs sociaux d’ADRA pour obtenir des conseils personnalisés. Trois pasteurs de l’église libre étaient à la disposition de ceux qui manifestaient un intérêt spirituel.

Offre de possibilités d’éducation

Pour ADRA en Albanie, il est prioritaire d’aider les enfants de familles à faibles revenus à recevoir une éducation de qualité. Les élèves de ces familles ont été particulièrement touchés depuis que les écoles ont été fermées pendant la pandémie. En collaboration avec le personnel des écoles de la région de Tirana, ADRA a identifié les enfants qui risquent d’abandonner l’école et leur a proposé un enseignement complémentaire pour les aider à mieux gérer leur apprentissage en ligne. ADRA a travaillé avec un enseignant pour créer des vidéos pédagogiques et les a partagé avec les enfants par le biais d’un groupe WhatsApp.

Centres de réunion

En juillet 2020, le centre de rencontre ADRA du village de Bubq a été réouvert et un nouveau lieu de rassemblement a été créé dans le village de Borizane. Ces lieux de réunion proposent des cours, des conseils de groupe et des activités de loisirs pour les enfants, les jeunes et les adultes. Dans la mesure Dans la mesure où les risques de COVID-19 étaient toujours présents, ces structures ont informé le public sur les moyens de protection appropriées pour combattre le virus et ont encouragé les habitants à prendre soin de leur santé physique et mentale. Les centres sont un lieu de sérénité et de réconfort pour les personnes qui ont souffert de graves dommages lors du tremblement de terre et de la pandémie.

ADRA Albanie

Le déploiement de COVID-19 de l’ADRA en Albanie s’inscrit dans le cadre de ses efforts mondiaux visant à atténuer les souffrances causées par la pandémie. En sa qualité de service  humanitaire mondiale de l’Église adventiste du septième jour, ADRA soutient quelque 2,7 millions de familles dans plus de 70 pays pendant la pandémie. Les efforts de secours d’urgence d’ADRA comprennent la distribution de nourriture, de produits d’hygiène et de bons d’achat à ceux qui en ont besoin, ainsi que la formation des travailleurs de première ligne et la fourniture de fournitures médicales aux hôpitaux desservant les citoyens vulnérables.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply